Image
Top
Navigation
25 août 2015

A la rencontre des Orang Asli

Août 2015

Après une halte à Kuala Lumpur pour récupérer des amis, nous nous dirigeons dans le Taman Negara au centre de la Malaisie. Cette région est connue pour sa forêt primaire vieille de 130 millions d’années et sa tribu des Orang Asli.

Motivés, nous partons pour une petite journée de bus jusqu’à Kuala Tembelling puis changeons de moyen de transport. Au bout de 3h de pirogue, nous arrivons au village de départ du trek, Kuala Tahan.

Le temps de tous s’accorder sur le chemin à prendre le lendemain, nous prenons un dernier dîner frugal avec notre groupe d’amis. 8 au total ! Nous ne veillons pas tard afin de prendre des forces. L’ambiance d’un dortoir de 8 liée à l’excitation des 2 prochains jours n’aident pas à trouver le sommeil.

La tente, le matelas accrochés au sac à dos, les provisions empactées, les chaussures de randos lacées, les chaussettes remontées au plus haut et c’est parti pour 2 jours dans la jungle !

Départ de trek - yolo travel

Nous commençons par remonter la rivière en pirogue. Quelques rapides et nous sommes déjà trempés. Nous faisons un premier stop dans la canopée. Après avoir traversé l’un des plus long pont suspendu au monde, 350m de long et 80m de haut, nous reprenons la pirogue pour nous engouffrer dans la jungle.
1 heure plus tard, nous accostons dans l’un des nouveaux villages en construction des Orang Asli.

Pirogue - Taman Negara - Yolo Travel

Un rapide brief du guide nous expliquant le déroulement de cette journée et c’est parti pour la randonnée.
D’un bon pas nous enjambons les troncs d’arbres nous barrant le passage, nous marchons prudemment pour ne pas glisser dans la boue, tout en évitant de nous agripper aux branches épineuses.

Un nouveau monde apparaît très vite, entre les fourmis géantes, les plantes jusque là inconnues et les bruits de la faune bien cachée dans la jungle épaisse. Bon, autant vous dire que s’il avait fallu être discret pour observer ne serait-ce qu’un seul animal, c’était loupé d’avance !  Chut ecoutez, on entend des poules d’eau… ah non ce sont les 5 filles du groupe qui jacassent !

1h de marche plus tard, nous atteignons le village où vivent 6 familles d’Orang Asli. Notre guide va parler au chef du village pendant que nous nous désalterons. 100% d’humidité dans la jungle, nous sommes assoiffés !

Arbre millénaire - Taman Negara - Yolo Travel

C’est d’accord, nous pouvons passer la nuit dans le village. Nous n’avions pas réalisé qu’il était possible d’essuyer un refus, mais sans moyen de communication, le chef n’était pas au courant de notre venue.
Pendant quelques minutes, nous nous dévisageons avec les membres de la tribu.
Bien sûr ce n’est pas la première fois qu’ils voient des blancs mais nous sommes analysés de la tête aux pieds, de loin, personne ne s’approche de nous. De même, nous ne pouvons pas nous empêcher de les observer ainsi que l’environnement dans lequel ils vivent.
La peau noire, les cheveux crépus, ils ne ressemblent en rien à des malais, et encore moins à des asiatiques. Notre guide nous explique que ce sont des hommes originaires d’Afrique, qui ont migré ici il y a 40 000 à 60 000 ans.
Évidemment aucun d’entre eux ne parle anglais. Seuls des regards et des sourires nous permettront de communiquer.

Enfants Orang Asli - Taman Negara - Yolo Travel
Enfants Orang Asli - Taman Negara - Yolo Travel
Enfants Orang Asli - Taman Negara - Yolo Travel

Nous nous délestons de nos affaires pour la nuit puis repartons randonner.
L’affaire se corse ! Aux embûches du début s’ajoutent les rivières à traverser, la boue qui se faisait de plus en plus épaisse et de nouveaux amis que nous n’avions pas encore rencontrés : les sangsues ! La bête la plus inutile du monde qui se faufile sournoisement le long de vos chaussures, passe à travers vos chaussettes (les remonter jusqu’aux oreilles n’y change rien) et vous pompe 4ml de sang ! Nous nous amusons à les recouvrir de sel afin qu’elles se décrochent en douceur.

A 14h pause déjeuner assis sur un tronc d’arbre. Au menu riz au poulet servi sur sa feuille de bananier acheté quelques heures plus tôt dans un bouiboui.
Pause déjeuner - Taman Negara - Yolo Travel

Notre guide nous explique qu’il est temps de faire demi tour afin d’éviter le retour de nuit.
L’objectif d’aller jusqu’à une grotte n’est pas atteint, dommage…

Nous arrivons au village avant la pénombre. Nous ramassons du bois pour le feu, montons les tentes pour les uns et aménageons la hutte pour les autres.
La rivière en contre bas sera parfaite pour nous rafraîchir après cette longue marche et accessoirement faire un brin de toilette. Nous vous passons les détails sur la couleur de l’eau et l’aspect gluant du sol que nous devinons !

Rivière Taman Negara - Yolo Travel

Le temps de revenir, un orage s’abat sur la jungle. Des trombes d’eau noient en quelques minutes notre beau feu. Nous passons la soirée sous la hutte du chef.
Chacun met la main à la pâte pour préparer le repas. Au menu, curry de poulet, riz, légumes et tofu au poisson. Pour finir cake à la banane et thé chaud. Un régal !

Pendant le repas nous faisons plus ample connaissance avec notre guide. Le chef du village se joint à nous une fois l’averse ralentie. A partir de ce moment, les questions fusent et les histoires s’enchaînent.
Nous apprenons énormément sur la culture de ce peuple, leur mode de vie, leurs principes, leurs croyances, leurs occupations, la manière qu’ont 2 personnes de se mettre ensemble, leurs rituels lors d’un décès…
Parmi les meilleures anecdotes :
Le mariage :
Il n’est pas arrangé, la connexion se fait principalement via les parents qui ont des amis dans d’autres villages. Un couple peut s’unir après avoir vécu ensemble 2 semaines dans la jungle, isolés des autres. Soit ils reviennent ensemble et peuvent alors fonder une famille après avoir reçu la bénédiction de leurs parents, soit la cohabitation n’a pas fonctionné et chacun rentre séparément dans son village.

La mort :
Les Orang Asli appréhendent la mort d’une manière assez différente.
Le chef du village nous explique qu’actuellement un des membres de leur tribu est très malade après avoir reçu une flèche empoisonnée. Aucun remède n’existe pour le soigner. Même un aller retour à l’hôpital le plus proche a été inefficace. Il se prépare donc à la mort, de même que tout le village.
Dès qu’une personne décède, elle est enroulée dans une sorte de tapis d’écorces d’arbre. Ensuite on la hisse au sommet de l’arbre le plus haut de manière à ce que son corps soit le plus proche du paradis. On lui laisse de la nourriture à proximité pour qu’il puisse retrouver des forces pour redescendre de l’arbre si jamais… A priori personne n’est jamais redescendu !
Lorsqu’un membre décède, la tribu migre pour un nouveau lieu de vie. Il faut attendre une quinzaine d’années pour qu’une tribu puisse revenir dans un ancien village. Le temps pour l’esprit de partir.
Les Orang Asli ne croient pas en une divinité mais aux 4 éléments : l’eau, l’air, le feu et la terre.

Le tabac :
Le chef du village se rend parfois en ville pour acheter seulement deux produits de consommation : du sel, indispensable à la cuisine et du tabac, pour rouler leurs cigarettes dans des feuilles. Ils ont découvert que l’un des meilleurs moyens de calmer un nouveau né en pleurs était de lui souffler des bouffées de tabac. Indispensable pour retrouver le calme ! Les enfants en sont donc dépendants dès le plus jeune âge. Nous avons vu une petite de 3 ans à peine en train de fumer !

La chasse :
Les hommes chassent avec une sarbacane et des flèches empoisonnées à base de sève. ils partent de nuit et reviennent avec du gibier, des serpents, des singes ou un de leur met favori, le porc-épic. Malheureusement, nous n’avons pas eu la chance d’y goûter !

La répartition des tâches :
Les choses sont assez simples finalement. Les femmes font tout ! Voilà un peuple qui a tout compris !
Les hommes chassent environ deux jours par semaine, le reste du temps, ils discutent, dorment et fument. Les femmes élèvent les enfants car ils ne vont pas à l’école, construisent les huttes, cuisinent à base de plantes, de racines et de la chasse des hommes, guérissent (la chaman du village est une femme) et fabriquent un peu d’artisanat (chacune a un peigne en bambou dans les cheveux).

Le lendemain, réveil au coeur de la jungle. Le sol était un peu dur, humide dans les tentes, la nuit était accompagnée de surprenants bruits, de sangsues pour certaines. Il paraitrait même qu’une panthère a rodé aux alentours…

Avant de partir le chef du village nous fait une démonstration de sarbacane qu’ils utilisent pour chasser. Nos tentatives de tirer sur une peluche de Mickey Mouse restent vaines.

Sarbacane - Orang Asli - Yolo travel

Nous reprenons notre marche dans le sens opposé. Le chemin est difficile. La forte pluie de la veille a rendu le terrain très glissant. Nous attendons le bateau. Un atelier body painting s’improvise avec des pierres recueillies le long de la berge.

Cours de Peinture - Taman Negara - Yolo Travel

Il est prévu de revenir en rafting. Oui mais en rafting créé par nos soins.
Nous débarquons sur un banc de sable à la recheche de bambou pour la structure du raft.
Le reste n’est que jeu de construction à base de noeuds dont Adrien excelle en la matière.
Nous le regardons en train de fixer les bouts de bambou entre eux expliquant à qui veut l’entendre comment faire un noeud de chaise. On ne le répétera jamais assez : le serpent sort du puits, il fait le tour de l’arbre puis il rentre à nouveau dans le puits.

Construction radeau - Taman Negara - Yolo Travel

Les deux rafts construits nous descendons la rivière. Heureusement aucune perte de bambou ou de chambre à air n’a été signalée ! Aucun varan n’a été croisé dans l’eau, quel dommage !

Descente rafting - Taman Negara - Yolo Travel
Rafting Taman Negara - Yolo Travel

Un très bon moment passė en cette terre surprenante et inconnue du Taman Negara : la randonnée dans la jungle, la soirée sous le déluge à découvrir la culture des Orang Asli et enfin ce retour en rafting.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comments

  1. Françoise

    Bonjour, Je suis extrêmement intéressée par votre expérience auprès des Orang Asli. Pourriez vous m’indiquer le contact de votre guide Merci
    Bien cordialement
    Françoise

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Posted By

Categories

Malaisie