Image
Top
Navigation
21 décembre 2015

Road trip en moto dans le nord du Vietnam 1/2

Décembre 2015

C’est parti pour 12 jours en moto dans le nord du Vietnam. Une boucle de 1500 km au départ de Hanoi jusqu’à Lao Cai. Ce road trip va être l’occasion, de non seulement en prendre plein les yeux avec les superbes paysages de montagnes et rizières, mais aussi de tenter d’aller à la rencontre des ethnies minoritaires.

Voici notre parcours  :

Le Grand Nord du Vietnam est remarquable par ses paysages atypiques, essentiellement de montagne et connu pour abriter le plus grand nombre de minorités ethniques du pays.
Il existe 54 groupes ethniques. La plus présente, à 90%, est celui des Viêts, officiellement appelés Kinhs. Les 53 autres groupes sont recensés comme des minorités ethniques vivant pour la plupart dans les régions reculées du nord. Même si le tourisme progresse petit à petit, ces ethnies sont tellement éloignées de la modernisation des grandes villes, qu’elles ont su conserver leurs cultures, costumes et savoir-faire ancestraux.

Jour 1 : Hanoi > Bac Son
road trip nor vietnam - Yolo travel

Première journée de route, la plus longue en distance, le temps de sortir de Hanoi et de gagner progressivement la campagne. La route n’est pas exceptionnelle. Nous apprivoisons la moto tandis que les premières douleurs aux fesses et trapèzes se font ressentir.
Nous arrivons à Bac Son en milieu d’après midi et cherchons avant tout un endroit où boire un café bien chaud avant un logement ! On s’arrête dans le seul boui-boui où les portes se ferment afin d’être à l’intérieur… il ne fait pas plus chaud ! Un couple nous accueille avec leur petit garçon aux yeux bridés et aux joues rouges. Nous tentons d’échanger quelques mots, et utilisons ‘Google Traduction’ pour se faciliter la tâche. Après quelques quiproquos, nous sommes invités à dîner dans la famille le soir même ! Une première depuis le début du voyage.
Nous sommes accueillis avec toute la famille car comme partout au Vietnam, après le mariage, les enfants vivent avec leurs parents, frères et sœurs. Dans la tradition, les parents prennent soin de leurs enfants jusqu’à l’âge adulte puis une fois mariés, les rôles s’inversent.
Au dîner, une amie parlant quelques mots d’anglais nous sauve la mise pour communiquer ! Le repas est délicieux, du riz blanc accompagné de légumes, de tofu, de canard et de porc. Au fil du temps, les voisins et amis se joignent à nous. Surtout curieux de nous voir. Nous apprenons aussi qu’ici, et comme partout en Asie, la porte de la maison est toujours grande ouverte. Chacun va et vient, discute, fume, regarde la TV, mange… La véritable vie en communauté !
Un beau moment qui nous réjouit encore plus pour les prochains jours.

Cliquez sur les photos pour Agrandir

Jour 2 : Bac Son > Cao Bang
photo du jour 2 - Yolo travel
Le lendemain, nous optons pour le petit déjeuner au marché du village.
Les marchés, nos endroits favoris pour rencontrer les locaux. Un aperçu de leur culture en découvrant leurs visages, leurs us et coutumes. Sans s’y attendre, le marché de Bac Son nous rappelle celui de Bijapur, en Inde. Les locaux nous accueillent à bras ouverts, nous sollicitent pour des photos, éclatent de rire en se découvrant photographiés, nous parlent, sans les comprendre bien sûr, et nous offrent même à manger.
On en déduit que les touristes doivent être assez rares ici !
Après ce nouveau moment de partage que nous aimons tant, nous prenons la route. Premiers virages, on atteint doucement la montagne, malgré la grisaille, la balade est superbe.
Arrêt à Cao Bang où nous nous installons pour deux nuits.

Cliquez sur les photos pour Agrandir

Jour 3 : Cao Bang > Ban Gioc > Cao Bang

photo du jour - Yolo travel
Comme la veille, nous démarrons la journée par le marché de Cao Bang.
Nous en avions fait le tour la veille au soir, il se trouve que se sont les mêmes personnes déjà en place dès 5h30 du matin… Quelques tribus, on en aperçoit de plus originales descendues faire leurs emplettes avec un panier en osier sur le dos, des tongs boueuses au pied.
Nous prenons la route direction les chutes de Bán Giôc qui forment la frontière entre le Vietnam et la Chine. Le grondement de l’eau qui tombe s’entend à des kilomètres et une brume opaque se forme sur le flanc de la montagne. Elles sont impressionnantes.
Pour les atteindre, nous montons en altitude, il fait très froid mais malgré le ciel gris et les nuages bas, les paysages sont exceptionnels. Encore ces immenses formations karstiques. Nous devinons au nombre de chargements de volatiles croisés en chemin que ce vendredi est la journée du marché aux canards de Trung Khanh ! La région, spécialisée dans l’élevage de bœufs, porcs, chèvres et buffles, vit essentiellement de l’agriculture. On assiste à des scènes de vie mémorables : les buffles ou zébus attelés par ses femmes de minorités vêtues de noir avec leurs coiffes colorées, quand elles ne portent pas des chargements énormes de feuillage ou de bois. L’activité de chacune diffère mais toujours la machette nouée dans le dos !
Les premières scènes hors du temps…

Cliquez sur les photos pour Agrandir


Jour 4 : Cao Bang > Ba Bê
photo du jour - Yolo travel
Départ sous un ciel très bas et une route mouillée, après 30 min, nous sommes boueux de la tête aux pieds. Nous grimpons en altitude tandis que les nuages descendent, nous n’avons aucune visibilité, rien à plus de 10m, quel dommage alors que nous devinons la vue qui s’étend dans la vallée en contrebas. On s’équipe, pantalon et veste de pluie, on poursuit tels deux ‘sumos’ bleu et violet accrochés à leur bécane ! Aucune allure !
Pause café dans un karaoké improbable en bord de route, à 11h du matin, les jeunes chantent à tue tête imbibés d’alcool ! Ambiance. Après avoir résisté pour ne pas pousser la chansonnette, nous reprenons la route.
De l’autre côté de la vallée le ciel se dégage, on enlève les couches de vêtements au fur et à mesure, c’est même avec un rayon de soleil que nous arrivons au dessus du lac de Ba Bê. Nous descendons jusqu’au village de Pác Ngòi. Enfoui dans la végétation luxuriante, au pied d’une immense falaise calcaire, ce hameau abrite une soixantaine de familles d’ethnie Tày. Ils vivent pauvrement d’agriculture et d’élevage (buffles, cochons, canards).
Nous nous installons chez l’habitant, une maison traditionnelle sur pilotis surplombant le lac, le confort est rudimentaire, il y avait bien longtemps que nous n’avions pas dormi avec les bruits de la nature et les ronflements de nos hôtes !

Cliquez sur les photos pour Agrandir



Jour 5 : Ba Bê
Lac de Ba Be - Yolo travel
On laisse la moto au garage, c’est en bateau que nous découvrons le magnifique lac de Ba Bê, l’un des plus beaux sites naturels du nord-est du Vietnam. Des monts calcaires couverts de forêts lui servent d’écrin naturel. Nous sommes une nouvelle fois impressionnés par l’épaisseur de la végétation, les arbres poussent à même la pierre et sont réellement les uns sur les autres. Dans ses paisibles eaux vertes se mirent le reflet de la montagne, des nuages et même du soleil… Nous passons la journée à admirer le spectacle, seuls touristes dans cet immense espace de verdure et de paix.

Cliquez sur les photos pour Agrandir


Jour 6 : Ba Bê > Bao Lac
photo du jour - Yolo travel

Les paysages magnifiques s’enchaînent malgré la difficulté de la route ou plutôt du chemin boueux. Sur les bas côtés, beaucoup de gravas pour un projet de route en construction, mais pour quand ?!
En chemin, nous croisons de nombreux villageois, sans oser s’arrêter pour les photographier. Nous le regrettons plus tard dans la semaine, des ethnies que nous ne recroiserons pas, les femmes ont le crâne en partie rasé, des anneaux et autres bijoux autour du coup, des vêtements très colorés… Des Hmongs certainement. Plus loin ce groupe d’enfants, cette fois on s’arrête les photographier, ils se précipitent autour de nous, superbe moment… De ceux qui nous rappelle encore le privilège de ce voyage, de ces découvertes, ces sourires…
Plus tard, nous tentons l’expédition au village de Khuoi Khon peuplé de l’ethnie Lolo.
Leur communauté se compose de près de 4000 individus, ils se divisent en deux groupes : les Lolos noirs et les Lolos bariolés. Ces appellations sont dues aux couleurs de leurs costumes traditionnels. Les femmes Lolos noirs portent une tunique noire qui s’enfile à la manière d’un pull, et une jupe noire longue et ample, pincée au niveau de la taille et des genoux. Les femmes Lolos bariolés portent quant à elles une sorte de veste couverte de triangles d’étoffe de couleurs différentes et un pantalon indigo.

Après 6km de pistes escarpées, nous laissons la moto pour terminer à pieds dans les sentiers parcourant les maisons, seuls quelques enfants jouent dehors, on ne se sent pas particulièrement les bienvenus.
Ce village a servi de décor à l’une des émissions ‘Rendez-vous en terre inconnue’. Sur place, des panneaux d’indication montrent que de nombreux touristes sont depuis passés par là…
Nous arrivons à Bao Lac, chanceux de trouver à notre grande surprise, une chambre d’hôtel confortable avec chauffage alors que nous voyons à travers notre baie vitrée, la vie qui défile, les locaux descendus des montagnes pour vendre leurs racines ou cochons…

Cliquez sur les photos pour Agrandir

Le lendemain, une journée exceptionnelle nous attendra. Des couleurs, des ethnies, des paysages grandioses.
Cliquez ici pour lire la suite du récit

Submit a Comment

Posted By

Categories

Vietnam